28/10/2014

Laniakea, le vertige et l'infini

laniakea.jpgAvec ses longs filaments, on dirait presque un mystérieux animal marin. Sauf que ce n’est pas dans les profondeurs maritimes qu’il faut chercher Laniakea, mais dans l’immensité infinie de l’espace qui nous entoure. Depuis quelques semaines, les images de Laniakea font le tour du monde et la une de la plupart des publications scientifiques. Fruit de plusieurs milliers d’heures de travail, cette cartographie représente le superamas où nous sommes. Son diamètre est d’environ 520 millions d’années-lumière. Et il contient autour des 100 000 galaxies. Dont la nôtre, la Voie lactée, dans laquelle se trouve le système solaire. Sans entrer dans des considérations trop techniques, on peut remarquer que ces grandes structures spatiales fonctionnent par emboîtement.

La terre et le soleil font partie du système solaire, lui-même voisinant avec les quelques 200 milliards d’étoiles que comprend la Voie lactée. Cette dernière appartient à un groupe local où s’associent une cinquantaine d’autres galaxies. Un autre amas regroupe à son tour environ un millier de galaxies. Et au final, tous ces amas se regroupent en un superamas, Laniakea (mot hawaiien signifiant "ciel immense et incommensurable" ou "horizons célestes immenses"). De quoi donner le vertige. Les couleurs figurant sur la  carte ci-dessus indiquent la densité de matière correspondant à la région. Très dense dans les zones rouges, plus basse dans les zones bleues.

laniakea2.jpgChaque point blanc désigne une galaxie. La petite flèche rouge marque l'endroit où se trouve la Voie lactée. Laniakea n’est évidemment pas une structure immobile, comme tout dans l’espace. Il se déplace même à 630 km/s vers un coin de l’espace que les scientifiques nomment le Grand Attracteur. Quant à sa masse, elle équivaut à environ cent millions de milliards de fois celle du soleil.

Crédit photos: © Cosmic Flows

 

20:37 Publié dans Astrophysique, Sciences | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Extraordinaire de poésie! Et nous, dans tout ce mystère, qui sommes-nous au milieu de ce monde irréel?

Écrit par : pachakmac | 28/10/2014

Les commentaires sont fermés.