30/10/2014

Gestes et regards dans "Magic in the Moonlight"

magic2.jpgAu vu des costumes, nous sommes au début du siècle dernier, dans les années 20 ou 30. La scène se déroule à l'extérieur, de toute évidence dans un jardin, au vu des frondaisons à l'arrière-plan. Au centre, une femme et un homme, soit Emma Stone et Colin Firth. Ils sont côte à côte, mais ne se regardent pas. Leurs regards portent sur des points différents, tous deux hors-champs. En traçant une ligne imaginaire depuis leurs yeux, on constate aisément que ceux-ci divergent. Lui n'a aucune autre expression et ses bras semblent figés le long de son corps, dans une attitude un peu raide. Elle, en revanche, porte les mains devant elle, dans un geste d'obédience prévenant qui pourrait ressembler à une prière, ou à une manière de façonner l'espace, ou encore à une explication qu'elle délivre à l'homme à ses côtés. Cette image est reprise sur la plupart des affiches de Magic in the Moonlight de Woody Allen. Elle ne dit pas grand-chose. Sinon qu'il s'agit d'une affaire de regards et de gestes avant tout. Oui, le film peut aussi se résumer ainsi. Il y est question de magie - donc de trompe-l'oeil et de faux semblants - et d'amour - donc de regards. Il est plaisant et léger, sans être un Woody Allen majeur.

17:33 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.