20/12/2014

"Ma jeunesse fout l'camp"


Dans le fourbi itératif des news de fin d'année, le décès de Guy Bontempelli est quelque peu passé inaperçu. Cet auteur compositeur interprète eut pourtant son importance dans l'histoire de la chanson française. Si ses disques - et il y en eut un certain nombre - n'eurent qu'un succès dit d'estime, il connaîtra la notoriété via quelques compositions reprises par d'autres interprètes. L'une des plus célèbres, la superbe Ma jeunesse fout l'camp, sera immortalisée en 1967 par Françoise Hardy (lien vidéo ci-dessus) sur son septième album et sur un EP 4 titres sorti juste avant. La chanson avait cependant déjà été enregistrée, au début des années 60 et avec beaucoup moins de succès, par Jean-Claude Pascal et Michèle Arnaud (liens vidéo ci-dessous).



Son auteur finira lui aussi par l'interpréter sur un album paru en 1968 (lien vidéo ci-dessous). Il doit sans doute en exister d'autres versions, peut-être même dans d'autres langues.


Né en 1940 à Champigny-sur-Marne, Guy Bontempelli s'était lancé dans la chanson en 1965. Au fil des années, il écrira pour Juliette Gréco, Dalida, Nicoletta, Brigitte Bardot, Patachou, Michèle Arnaud, Jean-Claude Pascal, Catherine Sauvage, Mireille Mathieu, Nana Mouskouri, Richard Anthony, Charles Aznavour ou Stone et Charden. Sans omettre quelques interprètes moins connues telles Bee Michelin, Noëlle Cordier ou la délicieuse Christine Delaroche, qui fut d'ailleurs son épouse. Parfois producteur d'émissions de télévision, Guy Bontempelli n'avait plus rien enregistré depuis 1983. Il est décédé le 16 décembre 2014.

bontempelli.jpg

19:31 Publié dans Chanson, Hommages | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"J'ai envie de me foutre à l'eau et d'enjamber le bastingage ..."

Écrit par : Jean Romain | 20/12/2014

Françoise Hardy si jeune, radieuse, et qui chante ma jeunesse qui fout l'camp sur un air de guitare... avec tant de grâce! Emouvant, merci pour cet échange.

Écrit par : Michèle Roullet | 20/12/2014

Bel hommage pour Françoise Hardy qui sans le savoir aura conduit de nombreux jeunes Pentecôtistes et Adventistes à imiter des paroles déprimantes pour des jeunes qui pour beaucoup venaient enfin de prendre conscience qu'un autre monde que la religion qui était le leur exista réellement
Tandis que d'autres dégoutés s'empressèrent d'entrer dans le monde des soins pour y suivre des écoles sachant que ceux qui suivraient auraient besoin de leur réconfort

Écrit par : lovsmeralda | 21/12/2014

Les commentaires sont fermés.