23/12/2014

Dans "The Kid", Charlot ne faisait plus seulement rire

the-kid.jpegCe repas est fruste. La pauvreté s'affiche dans chaque recoin de l'image. Charlot y découpe des pancakes avec un air extrêmement sérieux et concentré. Jackie Coogan le regarde faire avec une expression de crainte mêlée d'envie. Chaque geste compte dans ce qui semble être un dîner d'importance capitale. Le plan est par ailleurs aussi simple que parfaitement composé. Chaque élément y occupe une place précise et le champ de la caméra n'en laisse aucun hors de vue. Seul Charlot possède des services (couteau et fourchette) et aucun verre n'est visible. Une tasse, une boîte de conserve et une théière sont les uniques récipients visibles sur cette image.

Succès mondial de 1921, The Kid est une date charnière dans la carrière de Charlie Chaplin. Car le film nous apprenait qu'en plus de savoir faire rire, le clown pouvait aussi faire pleurer. Son intrigue demeure d'une pureté inégalable et en même temps d'une simplicité désarmante. Le vagabond Charlot, recueillant un enfant abandonné par sa mère, s'attache au gosse comme s'il s'agissait de son propre fils. Jusqu'au jour où sa vraie mère, devenue riche, désire le retrouver. Chronique sociale de l'Amérique des années 20, mélodrame bouleversant de tendresse, The Kid n'a jamais pris une seule ride. Il est le film le plus célèbre tourné par Jackie Coogan (1914 - 1984), qui avait sept ans au moment du tournage.

the-kid2.jpg

The_Kid3.jpg

The Kid est actuellement programmé aux Cinéma du Grütli, dans le cadre du cycle "Centenaire de Charlot".

23:58 Publié dans Cinéma, Cinéma muet | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Cet excellent film mettait en images des scènes que nous petits citoyens de suisse rencontrions presque à chaque coin de rue et ceci encore en 1955 ! elle exista au sein de nombreux foyers pour enfants qu'on disait attardés ou simplement au sein de familles détruites par des commérages basés sur de simples rumeurs
Ce qui permet de voir qu'aujourd'hui malgré toutes les technologies, diffamations ,délations gratuites sont toujours sinon plus d'actualité
Les Romains riraient de voir à quel point certains font une histoire à dormir debout pour une simple créche déposée dans une mairie tandis qu'eux pourchassaient d'après les écrits les nouveaux nés mâles pour les exterminer ,l'humanité vient de prouver qu'elle n'évolue jamais seuls les termes changent
Il est dommage qu'on ne puisse quantifier la jalousie et la mesquinerie sinon on pourrait en faire des wagons de cadeaux gratuits
Très bon réveillon pour Vous Monsieur

Écrit par : lovsmeralda | 24/12/2014

Les commentaires sont fermés.