30/12/2014

"A Dog's Life": quand Charlot recueillait un chiot

dog'slife.jpgAvec Lassie, Beethoven, les 101 dalmatiens et quelques autres, ce chien est l'un des plus célèbres de l'histoire du cinéma. Il a un nom. Scraps. Ce qui peut signifier "restes". Et c'est ainsi qu'on peut l'identifier sur cette image où tout appelle la pauvreté et la saleté. Comme une chose abandonnée, parmi d'autres "restes", des chaussures usées jusqu'à la semelle, des boîtes de conserve, des bris de vase et de la poussière, il dort, tel un roi. Jusqu'au moment où Charlot passera par là et le recueillera. Notons sur ce photogramme l'ouverture ou fermeture à l'iris caractéristique des muets et visibles aux quatre coins de l'image.

A Dog's Life (Une vie de chien) a été tourné début 1918 et c'est le premier film de Charlie Chaplin en tant que producteur. Après avoir débuté aux studios Keystone en 1913, il rejoint la Essanay l'année suivante, puis la Mutual en 1916, avant de finalement signer à la First National. Par contrat, il doit réaliser huit films contre un million de dollars (pour une estimation actuelle, multiplier ce montant par 34). C'est donc avec A Dog's Life qu'il y débute. Le film sort le 14 avril 1918, dure environ 33 minutes (il s'agit d'un "three reels", trois bobines, l'un des formats standard de l'époque) et rapporta un million de dollars.

En 1959, la United Artists réunit trois des courts-métrages de Chaplin sous le titre The Chaplin Revue (La Revue de Charlot): A Dog's Life, Shoulder Arms (Charlot soldat) et The Pilgrim (Le Pèlerin), qui dure environ une heure.

dog's2.jpg

The Chaplin Revue est actuellement programmé aux Cinémas du Grütli, dans le cadre du cycle "Centenaire de Charlot".

13:12 Publié dans Cinéma, Cinéma muet | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.