24/01/2015

"Singin' in the Rain" est aussi un hommage aux oubliés du muet

singin-in-the-rain-1.jpgIl y a des images et des séquences tellement connues qu'elles peuvent finalement se passer de tout commentaire. Gene Kelly chantant et dansant sous la pluie dans Singin' in the Rain, de lui-même et Stanley Donen (1952), en est une. Elle illustre l'illusion du cinéma. Au mépris de l'averse, Kelly est juché sur un lampadaire et chante comme s'il faisait plein soleil. "Détail" ironique, il tient un parapluie dans sa main gauche, objet qui va d'ailleurs lui servir dans la chorégraphie de la séquence. Mais sans la joie visiblement libératrice du comédien, ce coin de rue serait bien sinistre. Peu éclairée, sinon par le lampadaire, grise et masquée par des trombes d'eau, la rue se résume là à une façade, même si on sait pertinemment que le hors-champ en dévoilera un tout petit peu plus. Et surtout que tout cela est une reconstitution de studio et que tout y est faux, en réalité, les murs comme la pluie.

Ce qu'on sait moins, parfois, c'est le sujet de Singin' in the Rain: il s'agit en effet d'une des rares comédies musicales de la MGM à parler du cinéma, et surtout de ce moment crucial où celui-ci devient parlant. De cette période charnière durant laquelle l'arrivée des micros supplante l'art poétique du muet, pourtant à son sommet à la fin des années 20. Avec comme corollaire la destruction de certaines carrières. De nombreux comédiens sombrèrent alors dans l'oubli et ne passèrent pas le cap du parlant, le plus souvent à cause de leur voix. Accent trop prononcé ou intonations de crécelle seront ainsi fatals à de nombreuses stars. Vilma Banky, John Gilbert ou Ivan Mosjoukine, pour ne citer que ces trois-là, en feront les frais avec un effet quasi immédiat. C'est aussi pour ces carrières brisées, en leur hommage, que Singin' in the Rain a été conçu.

Singin' in the Rain sera projeté lundi 26 janvier à 20 heures à l'Auditorium Arditi, dans le cadre du cycle "Visions d'Hollywood" du Ciné-club universitaire.

19:37 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.