22/02/2015

Kevin Azaïs, un César (mérité) et les Lumière

 
Quiconque a vu Les Combattants sait très bien pourquoi ses deux comédiens méritaient autant leurs César - Adèle Haenel comme meilleure actrice et Kevin Azaïs comme meilleur espoir masculin - et à quel point celui de la meilleure première oeuvre ne pouvait qu'échoir à ce métrage de Thomas Cailley. Film qui je l'espère ressortira dans les jours qui viennent à Genève, peut-être aux cinémas du Grütli, où il fut programmé l'été passé dans la foulée de sa sélection à la Quinzaine des réalisateurs cannoise. D'une cérémonie interminable et lénifiante, retenons justement la spontanéité bondissante de Kevin Azaïs, l'un des rares à ne pas avoir recraché son discours comme un bon élève appliqué.
 
Revoyons la séquence. Julie Gayet déchire l'enveloppe contenant le nom du gagnant, la réalisation split-screene sur les cinq comédiens en lice. Denis Podalydès lit le résultat. A l'énoncé de son nom, Kevin Azaïs bondit littéralement de son siège, embrasse sa copine, puis étreint longuement sa partenaire, Adèle Haenel. Derrière eux, on reconnaît Pierre Lescure et Thierry Frémeaux, respectivement président et délégué général du Festival de Cannes. Puis la productrice genevoise Pauline Gygax (à qui j'adresse un clin d'oeil amical si jamais elle tombe par hasard sur ces lignes) félicite Kevin, qui continue sa course en congratulant une partie de l'équipe des Combattants.
 
Une fois arrivé sur scène, après avoir rappelé à Podalydès ses débuts à ses côtés dans La Journée de la jupe, ce dont Podalydès ne semble pas se souvenir (au moins, il ne fait pas semblant), Kevin Azaïs remercie en vrac tous ceux qui lui passent par la tête, avouant qu'il n'a pas préparé de discours ("j'ai peut-être fait une bêtise", plaisante-t-il). Ouf! Il sera bien le seul durant cette longue soirée. Et on lui en sait gré. Il éclate de rire en remerciant les frères Lumière, cités sur le conseil de son frère, le comédien Vincent Rottiers, avant de s'éclipser en coulisses pour les points photos et presse. Pour le revoir, il faudra attendre La Belle Saison, titre du prochain film de Catherine Corsini, qui sortira en théorie au mois d'août.

22:11 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.