26/02/2015

Découverte d'un trou noir défiant l'astrophysique

black-hole.jpgA chaque jour sa ou ses découvertes. Mercredi 25 février, des astronomes annonçaient, via la revue britannique Nature, la détection d'un trou noir qualifié de "monstrueux". Pourquoi monstrueux? Parce que sa masse est environ 12 milliards de fois supérieure à celle du soleil. Même si ce chiffre (me) paraît presque trop énorme pour être vrai, il faut bien s'y fier. Et considérer cet objet céleste, qui se trouve au centre d'un quasar, objet très lumineux émettant une énergie colossale, comme le plus massif trou noir détecté à ce jour. Avec une telle masse, cela signifie qu'il doit grandir plus vite que sa galaxie hôte. Or jusqu'à présent, les astrophysiciens pensaient que les trous noirs et les galaxies qui les abritent se développaient conjointement. Voilà qui n'est pas compatible avec les théories.

Autre problème, sa distance. Donc également le temps où il se situe. Si les dépêches recensées hier sont d'un laconisme affolant (attendons les papiers qui ne manqueront pas de paraître sur le sujet dans les revues scientifiques), on y apprend quand même que ce trou noir s'est formé il y a très longtemps, soit 857 millions d'années après le Big Bang, qui s'est lui-même produit il y a 13,7 milliard d'années, âge estimé de l'univers. Le fait que ce trou noir supermassif se soit formé aussi "tôt" après le Big Bang représente donc un autre défi théorique pour les astrophysiciens. Cette découverte n'est en effet pas forcément compatible avec les théories actuelles. Alors oui, les modèles sont faits pour évoluer. La relativité générale d'Einstein, les équations quantiques de Planck, le principe d'incertitude d'Heisenberg, le chat de Schrödinger, les espaces de Minkowski, rien n'est sans doute définitif. A bientôt...

17:57 Publié dans Astrophysique, Sciences | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

passionnant!

Écrit par : genevois déshérité | 26/02/2015

Les commentaires sont fermés.