18/06/2015

Dans "Inside Llewyn Davis", un chat, Homère, Joyce et les Coen

coen.jpgJuché sur l'épaule d'Oscar Isaac, qu'on ne reconnaît pas sur cette image, regardant le paysage défiler à travers la vitre d'un train en mouvement, ce superbe chat est en réalité, plus qu'un des personnages récurrents du film, le fil rouge d'Inside Llewyn Davis des frères Coen. Il accompagne le héros tout au long du métrage. Celui-ci, Llewyn Davis, jeune chanteur folk du Greenwich des années 60, en a la garde, mais l'animal lui échappe, il lui court après dans la rue, le ramène, puis l'emmène avec lui dans un voyage plus ou moins initiatique au terme duquel il doit passer une audition devant un ponte de l'industrie musicale. Ces mésaventures félines forment en soi une sorte de récit parallèle, une digression permanente dont la lecture suggère parfois une métaphore de l'existence de Davis. Au détour d'un dialogue, on apprend par ailleurs le nom du chat: Ulysses. La référence à l'Odyssée d'Homère devient alors explicite. Inside Llewyn Davis en serait en quelque sorte une illustration, et les analogies (parallélismes) entre Davis et le chat nullement innocentes. D'autant plus que les frères Coen s'étaient déjà inspirés d'Homère dans O Brother, Where Art Thou?, en 2000. Film qui était également une relecture parodique du plus célèbre roman de James Joyce, Ulysse, dont le titre original, Ulysses, donne même au signe près le patronyme de notre chat. La preuve que cet animal est bel et bien la clé de voûte du film.

cat2.png

Inside Llewyn Davis passera ce week end aux Cinémas du Grütli dans le cadre de la Fête de la musique.

 

17:20 Publié dans Cinéma, Festival de Cannes 2013 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.