22/06/2015

Le destin brisé de Laura Antonelli

Mon-Dieu.jpgSorti en 1974, alors qu'elle était au faîte de sa carrière, Mon Dieu, comment suis-je tombée si bas? de Luigi Comencini est l'un des rares grands titres de la filmographie de Laura Antonelli. Son titre français résume paradoxalement sa carrière. Après des études secondaires qui lui valent un diplôme de physique, la comédienne italienne, née en Croatie, débute en posant dans des roman-photos, avant de faire ses premières apparitions dans des films ou séries. C'est Malicia de Salvatore Samperi qui l'impose en 1973 et va faire d'elle une icône d'un cinéma érotique vivant alors ses riches heures. Le film est médiocre, mais Antonelli devient une vedette grâce à lui, et est alors sollicitée par des cinéastes de la carrure de Visconti ou Comencini. Côté coeur, elle vit une longue histoire d'amour avec Jean-Paul Belmondo, rencontré sur le tournage des Mariés de l'an II de Jean-Paul Rappeneau, en 1972. Les deux comédiens vivront ensemble de 1972 à 1980. La décennie suivante marquera le début de son déclin avec une succession de films moyens, sans ambition ou ratés. Puis c'est le scandale.

En 1991, on retrouve 36 grammes de cocaïne à son domicile. L'actrice est arrêtée, puis assignée à résidence. L'imbroglio juridique durera une dizaine d'années. En parallèle, elle tourne en 1991 Malicia 2000, suite du film qui l'a rendue célèbre, à nouveau réalisé par Samperi. Pour s'y préparer, elle se fait injecter du collagène. Mais celui-ci provoque une allergie. Et lui laisse des séquelles irréversibles. Quelques journaux publient des images de l'actrice, défigurée. Laura Antonelli porte plainte contre son chirurgien, contre le réalisateur du film, qui connaîtra un gros échec commercial. Mais la lenteur de l'appareil judiciaire l'épuise psychiquement et la ruine. Au début des années 2000, elle se cloître chez elle, refuse toute interview ("Laura Antonelli n'existe plus", déclare-t-elle en 2003 à un journaliste du Corriere della Sera avant de lui raccrocher au nez), et vit dans un certain dénuement, aidée par des religieuses et une poignée de fans qui lui sont restés fidèles. Ce lundi 22 juin 2015, on a retrouvé Laura Antonelli sans vie, à son domicile, à une quarantaine de kilomètres de Rome. Les causes de son décès ne sont pas connues.

19:37 Publié dans Cinéma, Hommages | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.