10/09/2015

Mostra de Venise 2015: où il est question d'anciens nazis et de pédophilie

Remember.jpgUne vengeance à retardement, la traque d'un ancien officier nazi, et des retournements en cascade. Tel est le menu de Remember, dernier opus d'Atom Egoyan, en compétition à la Mostra - sur la photo, on reconnaît Christopher Plummer feuilletant Mein Kampf. Séduisant sur le papier, quelconque à l'arrivée. Et cela à cause d'un traitement qui apparente ce métrage à un téléfilm de base, avec par dessus le marché une conclusion qu'on pourra trouver tirée par les cheveux. Mais il y a la belle performance de Christopher Plummer, plusieurs bonnes séquences, et quelques doses d'humour inattendues par rapport à la gravité du sujet.

desde.jpgDesde allá, du Vénézuelien Lorenzo Vigas, est encore plus glauque et sa conclusion totalement amorale. Centré sur le personnage d'Armando, patron d'un laboratoire de prothèses dentaires, le film nous montre comment celui-ci drague de jeunes garçons et les attire chez lui. Là, il les paie pour se déshabiller et se masturbe devant eux. Ni plus, ni moins. Un jour, il drague ainsi Elder, 18 ans (tentant d'échapper aux flics sur l'image ci-dessus), qui fait partie d'une bande de voyous et n'entend pas se laisser faire. L'ado casse la gueule d'Armando et le vole, et pourtant, l'homme retourne le voir. Une curieuse relation se met alors en place. Très tendu côté réalisation, le film ne dévie pas d'un iota de son sujet, se ménageant même des plages de suspens, ce qui est assez rare dans ce type de drame social. Dans Desde allá, la thématique sexuelle devient le moteur d'un plan sourd et machiavélique que l'ultime plan du film ne permettra pas de trancher. Le film a fait très forte impression à Venise.

23:13 Publié dans Cinéma, Mostra de Venise 2015 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.