13/10/2015

Dans "Anime nere", le noir leur va si bien

anime.jpgUne affaire de directions de regard. Les trois personnages au premier plan - deux hommes, une femme, plus vieille qu'eux - observent un point identique devant eux, hors-champ, sans doute au niveau du sol. L'objet de leur attention pourrait être un corps qu'on inhume. La gravité des regards, la tristesse des attitudes, la noirceur des vêtements, appellent et renforcent cette hypothèse pendant qu'un ciel gris et plombé vient appuyer cette interprétation. Derrière eux, une femme dont le regard peine davantage à se fixer. Elle scrute devant elle, les yeux légèrement baissés, là aussi dans une attitude de recueillement et de lassitude. Reste un cinquième personnage, juste au milieu des autres, qui ne fixe pas du tout dans la même direction. En retrait par rapport au groupe, il regarde précisément l'objectif de la caméra. Donc le spectateur. En clair, c'est nous qu'il toise ainsi durement, sévèrement, avec une inflexion qui suggère l'idée de vengeance. Enfin, le paysage entourant ce groupe appelle la pauvreté, un certain dénuement et une forme d'isolation. Au-delà de ses éléments constitutifs et du sens qu'il imprime dans la fiction, ce plan synthétise assez bien l'atmosphère à l'oeuvre dans Anime nere (Les Âmes noires) de Francesco Munzi, récit tourmenté, endeuillé et ténébreux d'une fratrie plongée dans le crime, de clans s'affrontant en Calabre et aux quatre coins de l'Europe. C'est un film de conflits et de règlements de compte, mais encore une oeuvre refusant le naturalisme, comme en témoigne l'esthétique de cette image. Présenté à la Mostra de Venise en 2014, Anime nere était sorti quelques semaines plus tard, n'attirant qu'une poignée de curieux. Au point qu'il ne tint l'affiche à Genève que sept jours. Le revoici au Grütli, dans l'espoir que cette seconde sortie lui rende davantage justice. Il n'est jamais trop tard pour un rattrapage, on l'aura compris.

Anime nere est programmé en ce moment aux cinémas du Grütli.

21:29 Publié dans Cinéma, Mostra de Venise 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.