30/10/2015

Il y a de l'oxygène sur Tchouri, mais on ne sait pas trop pourquoi

tchouri.jpgIl y a de l'oxygène dans l'atmosphère de la comète Tchouri, alias 67P Tchourioumov-Guérassimenko. L'Agence Spatiale Européenne (ASE), via la sonde Rosetta, a en effet détecté du dioxygène, donc des molécules composées de deux atomes d'oxygène, en analysant les gaz libérés par le noyau de la comète. Avec la vapeur d'eau, le monoxyde et le dioxyde de carbone, il s'agit du quatrième élément le plus commun dans l'atmosphère de Tchouri. Le gros souci, car il y en a toujours un, c'est que selon les théories qui prédominent actuellement, il ne devrait pas y en avoir autant. Plusieurs scénarios ont été avancés pour tenter de savoir pourquoi. Les glaces de la comète pourraient avoir piégé le dioxygène qui se trouvait autour lors de sa formation. En ce cas, le gaz aurait environ 4 milliards d'années et remonterait ainsi avant la naissance du système solaire. Peu probable, selon les scientifiques. Autre possibilité, l'oxygène se serait formé directement sur la comète et sous l'influence des rayons du soleil. De l'eau aurait par ce biais pu être transformée en dioxygène. Mais cela devrait générer des traces d'ozone. Or il n'y en a pas. En résumé, après environ sept mois de mesures diverses pour établir que les molécules ne proviennent en tout cas pas de la sonde elle-même, les spécialistes n'ont pas vraiment d'explication. On patientera...

21:52 Publié dans Astrophysique, Sciences | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.