16/12/2015

Dans "Mia madre", la distribution des profondeurs de champ

Mia-madre.jpgPremier plan et profondeur de champ. Tournage en studio, artifices et vraisemblance. Savamment composé, ce plan de Mia madre de Nanni Moretti utilise habilement différentes valeurs focales. Au centre de l'image, deux des comédiens principaux, frère et soeur dans la fiction, joués par Moretti lui-même et Margherita Buy, presque face caméra, lui vaguement caché derrière elle, captent évidemment l'attention et le regard en premier. Ils observent quelque chose placé hors-champ et tournent le dos à la file de personnages, de figurants, qu'on aperçoit derrière eux. La profondeur du champ a d'ailleurs deux valeurs. La file d'attente sur la gauche, et une devanture éclairée sur la droite et au fond, double perspective que les deux personnages précités coupent du reste exactement, donnant l'impression que la file d'attente n'entretient pas forcément de rapport causal avec la devanture, même si on discerne encore deux silhouettes tout au fond devant la porte. Enfin, à droite de l'image, donc à la gauche des deux comédiens, on distingue en amorce l'épaule d'un homme qui regarde lui aussi vers le fond de l'image. Si notre regard se porte d'abord au centre, sur les deux personnages, il a ensuite tendance à errer partout dans le plan, comme on le ferait devant un tableau dont certains détails n'apparaissent pas immédiatement. Ce plan suffit à rappeler le principe - simple et maîtrisé - à l'oeuvre dans Mia madre, comme dans la plupart des films de Moretti, à savoir ce jeu sur les niveaux narratifs et cette aptitude à les mettre à plat, à les unifier par mise en scène interposée. C'est en cela que le cinéaste italien parvient à trouver la bonne distance pour aborder les thèmes de son film - le cinéma, le rapport à la mère, la maladie, pour faire simple - et les faire circuler dans un mouvement unique et fluide fixant à lui seul la dramaturgie de son récit. Remarquable.

Mia madre est actuellement à l'affiche en salles.

16:20 Publié dans Cinéma, Festival de Cannes 2015 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.