19/01/2016

"Bang Gang", dérives sexuelles et corps emmêlés

bang4.jpgDeux filles et un garçon sur un lit, dans une chambre quelconque. L’une des filles fume pendant que les deux autres font l’amour. Mais la main de la fille qui fume, posée sur l’épaule du garçon, indique plus ou moins clairement qu’elle ne va pas rester simple spectatrice de la scène. Jeux sexuels, partouzes adolescentes, fellations et abattage sont au menu des différentes séquences de Bang Gang, film d’Eva Husson inspiré de plusieurs faits divers et sous-titré Une histoire d’amour moderne. Une affaire de dérive sexuelle où tout se règle via smartphones et réseaux sociaux, où les corps se livrent sans complexes, où les héros ados repoussent les limites de leur sexualité, sans (trop) se poser de questions ni parler d’amour, même si certains l’idéalisent. Le teen movie a ses règles, mais lorsqu’il s’aventure sur le terrain du sexe, la transgression n’est jamais très loin. Souvenons-nous de Spring Breakers, d’Harmony Korine, avec ses hordes de jeunes Américains défoncés se jetant dans tous les excès. Sauf que dans Bang Gang, la réalité n’est jamais fantasmée. Elle est crue, directe, avec ses salauds et ses victimes, ses manipulateurs et ses agneaux.

bang2.jpgLe sexe se pratique à plusieurs et portes ouvertes (photo ci-dessus). Il s’affiche sur Instagram et s’expérimente comme un défi. Il s’affranchit de toute autorité et se soustrait aux lois sociétales. Il s’assimile à un échange d’ordre animal où seul compte le plaisir, la jouissance, l’orgasme. Mais il se trouve que l’entremêlement des corps ne tue pas l’amour et que celui-ci, malgré tout, peut trouver sa place dans ce défilé carnavalesque où les plus forts ne ressortent pas forcément vainqueurs. S’il y a une morale à trouver dans Bang Gang, c’est bien celle-ci. Malgré son schématisme et sa crudité proche d’un porno soft (j’ai dit proche et non identique, voyez la nuance) tout comme de différents longs-métrages de Larry Clark (Ken Park, The Smell of Us), le film délivre une véritable vision du monde adolescent d’aujourd’hui. Il est à déconseiller aux parents, ce sont eux qui risquent d’être choqués.

Bang Gang est actuellement à l’affiche en salles.

21:53 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.