18/02/2016

Berlinale 2016: tout se barre en couilles chez Dominik Moll

moll.jpgQuadruple convergence de regards pour une scène trop inquiétante pour être tirée de la vie quotidienne. Vincent Macaigne et une tenue de boucher, un ado hagard tenant une pile d’assiettes, François Damiens, l’oreille blessée (si si, regardez bien) et un chien dans un panier sous son bras, et une jeune femme tenant un sac, sur la défensive ou agressive, c’est selon. Cet intrigant quatuor fait partie du dernier film de Dominik Moll, Des nouvelles de la planète Mars. Récit inclassable, sur un type qui perd peu à peu pied dans une existence où tout se barre en couilles. Plus proche des premiers Moll – Harry, un ami qui vous veut du bien, Lemming – que des plus récents, qui m’avaient quelque peu laissés sur ma faim. Le film aurait pu prétendre à la compétition berlinoise, ce qui n’est pas le cas pour une raison que j’ignore. Il vaut souvent mieux que certaines poses d’auteur saoûlantes à force de conformisme. On le verra bientôt en salles.

23:18 Publié dans Cinéma, Festival de Berlin 2016 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.