29/05/2016

La découverte sur Tchouri de briques essentielles à la vie relance le débat sur l'origine de cette dernière

comete.jpgIl y a 3,6 milliards d’années, au plus tard et approximativement, la vie apparaissait sur terre. Soit les premiers organismes unicellulaires, et, au bout d’une longue chaîne temporelle constellée de questions sans réponse, l’homme en guise d’ultime chaînon à ce jour. Mais au-delà de cette datation, la question de l’origine de la vie reste cruciale et elle aussi sans réponse. Les partisans de l’exogenèse (ce qui n’est pas mon cas) se tournent alors vers le ciel pour chercher des hypothèses susceptibles de répondre à l’épineuse question. La découverte ces jours derniers de briques essentielles à la vie sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, dite Tchouri, par la sonde Rosetta, relance le débat. On y a donc trouvé du phosphore, du formaldéhyde (qui joue un rôle dans la formation de l’ARN, acide ribonucléique), et confirmé la présence de glycine, auparavant déjà détecté sur une autre comète. C’est tout, ou presque. Et ce n’est évidemment pas rien, puisque c’est la première fois qu’on trouve ces trois éléments réunis ensemble ailleurs que sur Terre. Mais quel serait le scénario ? Le bombardement des comètes et des astéroïdes sur la Terre durant des millénaires suffirait-il à expliquer l’apparition de germes de vie, et surtout d’acides aminés, chauffés par les radiations solaires dans ce long intervalle de millions d’années ? Possible. Mais le puzzle est loin d’être complet.

21:01 Publié dans Astrophysique, Sciences | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Des molécules "organiques" (mais le sont-elles vraiment ?) ne sont pas la vie. Il reste juste ce truc qui fait que des protéines décident un jour de se reproduire...

Écrit par : Géo | 29/05/2016

L'Inde a toujours parlé d'énergie, prana.

Energie indissociable de Prana, akasha.

De ces deux/une énergie indissociables une nouvelle manifestation (pour nous, manifestation: création)

entre on ne sait combien d'autre, une nouvelle manifestation ou création.

Forcément incompatible avec la recherche contemporaine?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 29/05/2016

Au départ, on ne parle que d'énergie.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 30/05/2016

@oh_marcello: J'avais consacré un billet sur le son capté par Rosetta lors de l'annonce de la news.

Écrit par : Pascal Gavillet | 30/05/2016

Bonjour,

Une des particularités à ne pas ignorer est également le son émis et envoyé par Rosetta.

On peut écouter sa version originale ici : https://soundcloud.com/esaops/a-singing-comet


Nous avons pris un grand plaisir à l'analyser et à en décrypter le contenu.


Le résultat se trouve là : https://soundcloud.com/oh_marcello/tchouri_remixed

Bonne écoute sonore !

Écrit par : oh_marcello | 30/05/2016

A partir de quoi et de quand peut-on parler de vie ?

La reproduction ? On a vu qu'il existe une sorte de reproduction naturelle en chimie minérale; l'autocatalyse ... Peut-on donc parler de vie minérale ?
On pourrait cheminer longtemps sur ce thème.
Essayer de décrire toutes sortes de phénomènes, il n'empêche que l'on ne comprendra toujours pas pourquoi de toutes petites molécules sont passées d'interactions chimiques "passives" à une animation en développant un sens de l'autonomie et donc de l'identité.
Puis se sont constamment propulsée dans une évolution de la forme, et cette forme est allée continuellement dans des compétences de conscience.

Peut être faudrait-il considérer que la vie fait partie intégrante de l'univers depuis le départ, mais ne s'exprime que dans certaines circonstances.
D'ailleurs si l'on y songe dès qu'il y a de l'énergie on peut déjà parler d'animation et donc de vie.
La vie à laquelle nous nous identifions se constate dans une certaine fourchette de fréquence d'onde, mais pourquoi faudrait-il ne considérer que ces vibration là pour parler de vie ?

Écrit par : aoki | 30/05/2016

L'astrophysique et la biochimie  - au carrefour de l'échec de la mission Rosetta ?

§0 Un milliard d'euros.

« Rosetta constitue un projet phare pour l'ESA qui y a investi plus d'un milliard d'euros. Le comité scientifique européen a décidé sa construction en 1993, après l'abandon d'un projet commun avec la NASA, avec l'objectif d'améliorer notre connaissance du processus de formation du Système solaire dont les comètes constituent des vestiges. …
En 2003, une défaillance du lanceur implique de reporter le départ d'un an et de renoncer à l'objectif initial, la comète 46P/Wirtanen. Rosetta est finalement lancée par une fusée Ariane 5 G+ le 2 mars 2004 en direction de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rosetta_%28sonde_spatiale%29

§1 Des mesures approximatives.

Inventory of the volatiles on comet
67P/Churyumov-Gerasimenko from Rosetta/ROSINA
Lena Le Roy, Kathrin Altwegg, Hans Balsiger, Jean-Jacques Berthelier, Andre
Bieler, Christelle Briois, Ursina Calmonte, Michael R. Combi, Johan De
Keyser, Frederik Dhooghe, et al.

« Nevertheless, the mass calibration fit remains an approximation
because p0 and z do not only depend on M0, but also
on instrument parameters, in particular the magnet temperature.
In practice, this means that the calibration relation has to be
re-established for each measurement sequence.»

https://hal-insu.archives-ouvertes.fr/insu-01199178/document

§2 Kathrin Altwegg, principale investigatrice de l’instrument de mesure « ROSINA », porte-elle une double casquette d'un physicien et d'un biochimiste ?

« Ingredients regarded as crucial for the origin of life on Earth have been discovered at the comet that ESA’s Rosetta spacecraft has been probing for almost two years.
They include the amino acid glycine, which is commonly found in proteins, and phosphorus, a key component of DNA and cell membranes …
“This is the first unambiguous detection of glycine at a comet,” says Kathrin Altwegg, principal investigator of the ROSINA instrument that made the measurements, and lead author of the paper published in Science Advances today. »

http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Science/Rosetta/Rosetta_s_comet_contains_ingredients_for_life

§3 Biochimie

« En biochimie, les acides α-aminés jouent un rôle crucial dans la structure, le métabolisme et la physiologie des cellules et de tous les êtres vivants connus, en tant que constituants des peptides et des protéines. Ils constituent à ce titre l'essentiel de la masse du corps humain après l'eau. Ils présentent, à de rares exceptions près, une structure générique du type H2N–HCR–COOH, où R est la chaîne latérale identifiant l'acide α-aminé. Toutes les protéines de tous les êtres vivants connus ne sont constituées — à quelques exceptions près — que de 22 acides aminés différents, parfois légèrement modifiés, dits acides aminés protéinogènes. Parmi ceux-ci, 19 acides aminés ne contiennent que quatre éléments chimiques : le carbone, l'hydrogène, l'oxygène et l'azote ; deux acides aminés contiennent en plus un atome de soufre, et un acide aminé assez rare contient un atome de sélénium. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_aminé

Personnellement, je ne porterais pas beaucoup de crédit à l'ESA et à ses recherches qui coûtent la peau des fesses à l'ensemble des contribuables européens. Les recherches contre le cancer par exemple sont infiniment plus prioritaires.

Écrit par : Vladimir Trofimov | 30/05/2016

"l’homme en guise d’ultime chaînon à ce jour."

Pourquoi ultime chaînon? Tous les êtres vivants actuellement sont les "ultimes chaînons à ce jour".

C'est formule illustre l'infinie prétention de notre espèce prédatrice, polluante et destructrice.


"la question de l’origine de la vie reste cruciale et elle aussi sans réponse."

Pourquoi cruciale? Pas plus que beaucoup d'autres. A moins d'avoir une machine à remonter le temps...

Des briques? 2 comparées à des milliers...

Et la chute dans l'atmosphère aurait laissé intactes ces briques?!

Quand ce n'est pas réfutable, ce n'est pas de la science, mais de la croyance. Rien d'autre que la foi dans la vie venue d'ailleurs. Il y a même un film qui a traité le sujet: Prometheus.

Que du blabla de "science"-fiction fictive.

Écrit par : Johann | 30/05/2016

On peut certes penser comme M. Trofimov que la lutte contre le cancer est prioritaire par rapport à la conquête spatiale.

Sans doute aurait-on pu dire à Galilée que la lutte contre la peste ou n'importe quelle maladie de son temps était prioritaire par rapport à un hurluberlu qui s'échinait à faire croire que la Terre tournait autour du Soleil alors que les autres pensaient exactement le contraire !

La question est loin d'être anodine et encore moins stupide. Mais peut-on vraiment penser que la lutte contre le cancer avancerait plus vite si l'on ne dépensait pas autant pour le cosmos et les secrets qu'il renferme ?

Écrit par : Michel Sommer | 30/05/2016

" Mais peut-on vraiment penser que la lutte contre le cancer avancerait plus vite si l'on ne dépensait pas autant pour le cosmos et les secrets qu'il renferme ? "

Les hautes résolutions des plus puissant télescopes sont appliquées en médecine dans les appareils endoscopiques pour permettre une détection plus précoce des cancers.

D.J

Écrit par : D.J | 30/05/2016

Michel Sommer,

"Sans doute aurait-on pu dire à Galilée que la lutte contre la peste ou n'importe quelle maladie de son temps était prioritaire par rapport à un hurluberlu qui s'échinait à faire croire que la Terre tournait autour du Soleil alors que les autres pensaient exactement le contraire !", écrivez-vous.

Sachez que comme les autres, je pense aussi exactement le contraire.

Bien à vous

Écrit par : Vladimir Trofimov | 31/05/2016

Encore une chose, Michel Sommer.

Une page wikipédia en français consacrée à la boulangérite, un minéral (formule chimique Pb5-Sb4-S11) dont le nom est dédié à Charles Louis Boulanger, ingénieur des mines français, donc cette page wikipédia est absente tandis qu'elle existe en d'autres langues européennes: russe, anglais, ukrainien etc.

Vous ne trouvez pas ça bizarre ?

Écrit par : Vladimir Trofimov | 01/06/2016

Enfin, Michel Sommer,

On vient d'apprendre que « La dague de Toutânkhamon a été fabriquée à partir d'une météorite“ (*).

Parmi les éléments du tableau périodique des éléments de Mendeleïev qui y sont présents on trouve:

Fer – 26
Cobalt – 27
Nickel – 28

Pas de phosphore - 15, par contre c'est bien le soufre – 16, l'élément qui souffre terriblement de son non-reconnaissance apparente par Madame Kathrin Altwegg, souffre jusqu'en tomber dans une dépression très profonde sinon suicidaire, donc c'est bien le soufre qui apparaît en cinquième position sur la liste des éléments servant des briques de construction des 22 acides aminés :

« le carbone, l'hydrogène, l'oxygène et l'azote ; deux acides aminés contiennent en plus un atome de soufre, et un acide aminé assez rare contient un atome de sélénium. »

Donc c'est juste un énigmatique sélénium – 34 qui a réussi jusqu'à maintenant à échapper à toutes les polices du monde et à tous les CRAS (**) possibles et imaginables.

Mais ne nous désespérons pas pour autant, Michel Sommer. Je suis persuadé que son nom doit être mentionné dans la partie non déchiffrée encore par Champollion et Young de la pierre de Rosette qui se trouvait à bord de l'A320 d'EgyptAir au moment du crash survenu le 19 mai 2006 à 290 km au nord d'Alexandrie.

Je pense que retrouver les boites noires aussi que la pierre de Rosette ne coûtera pas « plus d'un milliard d'euros » dépensés tristement sur le projet désormais célèbre par sa mégalomanie à peine voilée.

(*) http://www.huffingtonpost.fr/2016/06/01/dague-toutankhamon-meteorite-espace_n_10235354.html

(**) http://www.academie-sciences.fr/fr/les-comptes-rendus.html

Écrit par : Vladimir Trofimov | 02/06/2016

- « » Les hautes résolutions des plus puissant télescopes sont appliquées en médecine dans les appareils endoscopiques pour permettre une détection plus précoce des cancers. « »

Ah ben, est-que ça veut dire que la médecine a battu l'astrophysique, parce que, dans le monde libre, l'astrophysique est plus subventionnée que la médecine ?

Écrit par : Chuck Jones | 12/06/2016

Monsieur Chuck Jones,

Je crois avoir compris que Monsieur D.J. est contre tout subvention.

Quant à la "détection plus précoce des cancers", la voie de recherche actuelle va dans le sens d'une détection par analyse sanguine. Méthode moins invasive et moins coûteuse qui peut être répétée facilement.

Écrit par : Charles | 12/06/2016

le nom de cette planète résonne comme si on allait assister à un réveil Mongol
Ou si des handicapés de type Mongole allaient faire parler d'eux ce qui fut quand on sait que certains ont été invités à une parade Gay Pride

Écrit par : lovejoie | 19/06/2016

Les commentaires sont fermés.