10/06/2016

France-Roumanie (2-1) : des crispations et Payet qui sauve les Bleus

payet.jpgCinquante-sept minutes d’attente. Cinquante-sept minutes avant l’ouverture du score. But de Giroud, passe décisive de Dimitri Payet (ci-dessus au centre), incontestable homme du match de ce France-Roumanie qui aurait pu tourner à la curée pour les Bleus. Dès le début de la rencontre, un cafouillage dans la surface de réparation française, sur un corner roumain, laissait en effet planer quelques doutes. Lloris, impérial, sauvait son équipe de la catastrophe. Puis, de tirs non cadrés en occasions avortées, la France, peu géniale, se heurtait à une défense roumaine qui ne laisse rien présager de bon pour la Nati mercredi soir. C’est après la mi-temps que tout s’est décanté. Peu après la reprise de Giroud donnant l’avantage à la France, un penalty ramenait les Roumains au score. Tir de Stancu, Lloris à contrepied, un but partout. Les choses auraient pu en rester là. Mais c’était sans compter sur Payet, encore lui, toujours lui, qui d’une reprise de volée puissante et somptueuse à la 89e minute, marquait le second but et apportait sur un plateau les 3 points à une France qui en avait besoin pour son entrée en compétition. Cette victoire n’est pas volée et fut loin d’être simple et pliée comme on pouvait le craindre. Et même si le chauvinisme exacerbé de nos voisins français a de quoi exaspérer, la conformité du score final – on s’y attendait, sans vraiment connaître les potentialités roumaines – augure d’un Euro qui risque de nous ménager quelques croustillants retournements de situation. Pour le destin de la Suisse, adversaire de la France dans ce groupe A, j’attendrai quelques jours avant de faire les premiers calculs. A demain.

23:22 Publié dans Euro 2016, Football | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.