18/06/2016

Portugal-Autriche (0-0) : la baraque s'écroule

ronaldo-0-0.jpgCe Portugal est poussif. Impuissant. Ratatiné. Dominer à ce point une équipe d’Autriche largement battable (quoique, je finis même par en douter) sans rien marquer, et cela malgré une grande quantité d’occasions, ce n’est pas une question de réussite ou de malchance. Responsable de la débâcle ? Un collectif qui n’en est pas un. Et une star qui se prend pour telle et rate l’unique occasion d’ouvrir le score, sur penalty, à la 78e, avant de reprendre de la tête un coup franc en se mettant hors-jeu de manière flagrante. Cristiano Ronaldo (ci-dessus défait devant le gardien autrichien, Almer), surfait, surévalué, essoufflé au propre comme au figuré, désolidarisé de coéquipiers à peine moins doués, isolé dans son arrogance stérile. Les sifflets parlaient pour moi. Second match nul 0 à 0 de cet Euro (après l’Allemagne-Pologne de jeudi), ce Portugal-Autriche laisse le groupe F au bord du doute. En effet, dans le même groupe, l’autre match nul de la journée, c’était un certain Islande-Hongrie. Biaisée par un penalty accordé aux plus faibles, ces vaillants Islandais qui participent à leur premier Euro et ouvraient donc le score à la 39e, laissant la Hongrie courir après une égalisation qui surviendra enfin à la 87e, la partie s’achèvera par un 1 à 1 certes injuste mais sur un suspens tout à fait jouissif. Bilan des opérations : les quatre équipes demeurent qualifiables, avec avantage à la Hongrie, en tête du groupe avec 4 points. Pour le reste, tout demeure ouvert.

Enfin, c’est du groupe E qu’est venue la bonne surprise avec le réveil de la Belgique, qui a dompté la République d’Irlande 3 à 0 (dont un doublé de Lukaku). Pour les Diables rouges, tout se jouera là aussi lors de la troisième journée, notamment lors d’un match contre la Suède qu’il faudra suivre avec attention. Bon, dans cette attente, on suspend les spéculations pour souhaiter que la Nati, qui affronte la France dimanche soir pour son dernier match du premier tour, ait de la réussite et bénéficie d’un scénario clément. Mais avec ses 4 points déjà acquis, on va se dire que c’est presque bon, non ? Presque, j’ai dit.

23:32 Publié dans Euro 2016, Football | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.