22/06/2016

Euro 2016, groupes E et F : les Belges expédient Zlatan à la retraite

belgique.jpgIl en va finalement des matchs comme des films : il faut en voir beaucoup de mauvais avant de tomber sur un bon. Et cela même si la subjectivité est davantage de mise pour le septième art que dans celui du ballon rond. Question de jeu, d’enjeux et de scénario, parfois les trois. Les bons matchs sont peu fréquents, les matchs parfaits très rares. Le RFA-France du 8 juillet 1982 était un match parfait, j’y reviendrai peut-être. Le Hongrie-Portugal du 22 juin 2016 était un très bon match. Et sans doute l’un des meilleurs de cet Euro plutôt pauvre en rencontres captivantes. Score nul 3 à 3, retournements de situation successifs, un doublé de Ronaldo, des actions incessantes et une issue couperet qu’aucune équipe ne désire lors du premier tour. Hongrie et Portugal – et Islande, qui a réalisé une belle performance dans ce premier tour - sont ainsi qualifiés pour le groupe F. Nette préférence aux premiers, moins individualistes et plus séduisants dans leur jeu.

Le Suède-Belgique (photo ci-dessus) qui a suivi deux heures plus tard était un match moyen mais offensif, donc plaisant, remporté 1 à 0 par une Belgique décidément surprenante et pleine de ressources, n’en déplaise aux experts de M6, qui n’ont pas l’air de tolérer les autres équipes francophones du tournoi. Dans ce groupe E, les Belges rejoignent l’Italie et la République d’Irlande. La Suède, de son côté, est éliminée, et on ne reverra donc plus (jamais ?) Zlatan Ibrahimovic, qui a pris sa retraite internationale dès le coup de sifflet final de ce match perdu.

Les huit huitièmes de finale sont désormais connus. Les voici :

Suisse-Pologne (samedi 25 juin, 15 heures)

Pays de Galles-Irlande du Nord (samedi 25 juin, 18 heures)

Croatie-Portugal (samedi 25 juin, 21 heures)

France-Eire (dimanche 26 juin, 15 heures)

Allemagne-Slovaquie (dimanche 26 juin, 18 heures)

Hongrie-Belgique (dimanche 26 juin, 21 heures)

Italie-Espagne (lundi 27 juin, 18 heures)

Angleterre-Islande (lundi 27 juin, 21 heures)

On retient évidemment son souffle pour l’Italie-Espagne de lundi, affiche qui a la gueule d’une finale. Mais avant, on s’intéressera à tous les autres. D’ici là, relâche jusqu’à Suisse-Pologne.

23:28 Publié dans Euro 2016, Football | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.