27/06/2016

Euro 2016 : le miracle islandais

islande.jpgTout semblait plié dès la quatrième minute de jeu. Un penalty sifflé en faveur des Anglais, puis transformé par un Rooney vieillissant mais sûr de lui, et l’Angleterre menait 1 à 0 face à l’Islande. Affaire hélas entendue, pouvait-on croire. Mais contre toute attente, l’égalisation n’allait pas tarder. Deux minutes plus tard, Sigurdsson rétablit la donne 1 à 1. A peine douze minutes plus tard et Sigthorsson en met un deuxième, presque sans forcer. 2 à 1 pour l’Islande. Le match n’a commencé que depuis vingt minutes et trois buts sont déjà marqués. Le reste n’est qu’efforts. Menés au score, contraints d’égaliser pour espérer rester dans le coup, les prétentieux Anglais ne concrétisent rien. Vaillants, les vikings islandais (ci-dessus après leur victoire) sont partout, gérant à l’instinct et collectivement un score amplement mérité. Ravalant leur fierté avant leurs larmes, les arrogants disciples de Manchester ou Arsenal démontrent leur impuissance, leur suffisance et leur maladresse. Leur public, toujours prompt à brûler ses idoles, les hue copieusement. Demain, les tabloïds se chargeront de les crucifier. Et je ne vais pas les plaindre. On retrouvera l’Islande, équipe surprise des quarts (même si on aimerait que d’autres outsiders se glissent aussi là en lieu et place de ces favoris qui se prennent pour tout ce qu’ils ne sont pas), face à la France dans quelques jours. En attendant, ils nous ont offert le match le plus palpitant et le plus riche en émotions de cet Euro. A ce titre, ils ont déjà tout gagné.

Plus tôt en début de soirée, le huitième de finale entre l’Italie et l’Espagne, clairement dominé par les premiers, pendant que les seconds avaient l’air de manquer de souffle – et certains matchs de leur poule le laissaient pressentir -, a permis à la Squadra Azzurra de s’imposer logiquement 2 à 0. Les Italiens joueront les Allemands en quart de finale, et on espère déjà un scénario à la hauteur de la rencontre.

Voici donc les quatre quarts de finale de cet Euro :

 Pologne-Portugal (jeudi 30 juin, 21 h.)

Pays de Galles-Belgique (vendredi 1er juillet, 21 h.)

Allemagne-Italie (samedi 2 juillet, 21 h.)

France-Islande (dimanche 3 juillet, 21h.)

 Les choses commencent à se dessiner...

23:26 Publié dans Euro 2016, Football | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Match le plus palpitant ?
Je ne suis pas un spécialiste de foot et en règle générale je m'ennuie sur la longueur d'un match. Mais pour la première fois avec celui de l'Italie contre l'Espagne je ne me suis pas ennuyé un seul instant. La balle traversait le terrain d'un côté à l'autre sans temporisation. Le jeu des Espagnols qui se limite à une touche de balle, et qui leur offre une possession statistique abstraite avec d'incessantes passes horizontales à mi-terrain, a été entravé par une vigueur de chaque instant des Italiens, à l'image de leur coach qui faisait littéralement le match avec ses joueurs. Il s'est même offert un tir. Le gardien Buffone fut tout simplement époustouflant.
Pour moi, c'était Le match à ne pas louper.

Écrit par : Pierre Jenni | 28/06/2016

Les commentaires sont fermés.