08/09/2016

Mostra de Venise 2016 : dans "Paradise", victimes et bourreaux à la même enseigne

paradise.jpgOn se croirait presque dans L'Année dernière à Marienbad. Sauf que pas du tout. La pureté de l'image, la géométrie induite par les lignes et les ombres, cet azur immaculé, ces costumes, l'apparente légèreté des personnages, ce transatlantique dénudé comme seul accessoire, tout cela est bien trompeur. Cet homme à la droite de l'image est un monstre. L'un de ces officiers nazis qui se pensait "Übermensch", croyait à la solution finale et a envoyé des milliers de Juifs dans les chambres à gaz. Dans Paradise, Andreï Konchalovsky trace le destin de trois personnages voués à la mort qui se croisent dans le contexte du conflit de 39-45. Chacun va se retrouver au paradis et se confesser face caméra, lors de séquences étranges, montées comme des plans dont subsisterait l'amorce en fin de bobine. Se confesser mais pas forcément se repentir. Si le contexte est banal, la manière dont Konchalovksy le raconte l'est moins, par son refus de tout clivage, de tout a priori. Comme s'il s'agissait de rappeler que même les pires êtres humains sont aussi des hommes, qu'ils peuvent aimer et désirer, avoir des enfants, apprécier la peinture, la musique et la littérature. La tenue du film - superbe noir et blanc, académisme forcé, mélange des formats -, loin de la résoudre, accentue cette ambiguïté dialectique. Paradise force l'admiration sans évacuer le malaise. Son audace sera-t-elle payante?


giorni.jpgCes quatre jeune filles sont les héroïnes insignifiantes de Questi giorni de Giuseppe Piccioni, autre mauvais film italien de la compétition vénitienne. D'un portrait de groupe en forme de récit initiatique, on n'aura droit qu'à des séquences convenues, des dialogues idiots et des idées de scénario tirées par les cheveux. Je sais bien qu'il faut un quota de productions italiennes en concours à la Mostra, mais de là à sélectionner de telles inepties (avec Piuma, traité ici-même il y a trois jours)... C'est à se demander s'il y a encore des cinéastes compétents en Italie.

22:20 Publié dans Cinéma, Mostra de Venise 2016 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Écrit par : Anna Maria | 12/09/2016

Les commentaires sont fermés.