14/09/2016

eLisa à la conquête des trous noirs supermassifs

trounoir.pngEn 2030, l’Agence spatiale européenne enverra eLisa dans l’espace, un instrument capable de sonder l’univers observable et qui devrait en permettre d’en savoir plus sur la fusion des trous noirs supermassifs. Ces fusions, fréquentes, surviennent lors de collisions entre galaxies. C’est même ainsi que les galaxies croissent. Or chaque galaxie contient en son cœur un trou noir supermassif dont la masse s’échelonne entre quelques millions et quelques milliards de masses solaires. Comme toutes les galaxies possèdent le leur, c’est aussi le cas de la nôtre, la Voie lactée (une vue d’artiste le représente dans l’image ci-dessus). On suppose que ces trous noirs croissent de pair avec leurs galaxies, les masses des deux étant liées d’une manière qu’on connaît encore mal. La fusion des trous noirs supermassifs génère par ailleurs de puissantes ondes gravitationnelles, telles que celles captées en février de cette année et prouvant la courbure de l’espace-temps que préconise la relativité d’Einstein (lire ici). Une nouvelle enrichie depuis d’un second signal analogue, plus faible que le précédent car plus lointain (1,4 milliard d’années lumières de la Terre), engendré par la fusion de deux autres trous noirs. Pour un détecteur terrestre, il est malheureusement impossible d’observer une bande de longueurs d’onde correspondant à ces ondes gravitationnelles. C’est là qu’interviendra eLisa. On sait qu’une fois entamée la fusion entre deux galaxies, leurs trous noirs respectifs mettent environ 10 millions d’années pour fusionner à leur tour. C’est notamment ce qu’eLisa devra confirmer.

21:24 Publié dans Astrophysique, Sciences | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

On situe la Voie lactée entre nos deux hémisphères cérébraux soit le corps calleux.

Ces trous noirs avaleraient tout ce qui s'approche d'eux mais j'ai retenu d'un commentaire qu'il y aurait comme un signal, un signe, de mise en garde avec invitation à ne pas s'avancer plus avant!

Phénoménal, non?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 14/09/2016

Il existe des galaxies avec plusieurs "trous noirs". Mais en l’état personne ne sait ce que c'est a part en théorie. J'ai toujours entendu que c'était les reste d'étoiles massives qui avaient explosé puis ils fusionnaient les uns avec les autres mais vous affirmez que les trous noirs proviennent suite a la fusion de galaxies pourriez vous d'avantage ce sujet qui m’intéresse. Merci d'avance

Écrit par : Steve Roeck | 16/09/2016

@Steve Roeck: les trous noirs fusionnent lorsque leurs galaxies rentrent en collision. Un trou noir est un objet céleste dont l'intensité du champ gravitationnel est si forte qu'elle empêche quoi que ce soit (matières, rayonnements) de s'en échapper. Certains trous noirs proviennent en effet de l'effondrement d'étoiles massives. Mais ceux qui se trouvent au centre des galaxies ont une masse bien plus importante.

Écrit par : Pascal Gavillet | 17/09/2016

Les commentaires sont fermés.