22/11/2017

Ils nous ont quittés en septembre 2017

casadesus.jpgCette jolie vieille dame est décédée à l’âge de 103 ans. Membre d’une dynastie aux nombreuses ramifications généalogiques, Gisèle Casadesus (1) rayonnait discrètement au théâtre et au cinéma depuis les années 30. Nettement plus jeune (91 ans), Harry Dean Stanton (2) avait encore séduit quelques festivaliers locarnais en tenant le rôle principal de Lucky (de John Carroll Lynch), qui sort d’ailleurs en salles d’ici la fin de l’année. Cet acteur lynchien était également du voyage dans la troisième saison de Twin Peaks. Et puis septembre vit également partir deux interprètes francophones dont le nom ne devrait plus dire grand-chose aux lecteurs de ce blog. Soit le Parisien Gérard Palaprat (3) et ses tubes solitaires (Pour la fin du monde, Fais-moi un signe), et le Québecois Tex Lecor (4), à l’humour certes daté mais salvateur (Le Frigidaire, Tout le monde est de bonne humeur). Voici les disparus cinéma et culture du mois de septembre.

Gisèle CASADESUS, comédienne française (14 juin 1914 - 24 septembre 2017).


Harry DEAN STANTON, acteur américain (14 juillet 1926 - 15 septembre 2017).


Hugh HEFNER, créateur du magazine américain "Playboy" (9 avril 1926 - 27 septembre 2017).


Jean-Pierre JEANCOLAS, historien du cinéma français (24 novembre 1937 - 25 septembre 2017).


Tex LECOR, auteur-compositeur-interprète québecois (10 juin 1933 - 9 septembre 2017).


Gastone MOSCHIN, acteur italien (8 juin 1929 - 4 septembre 2017).


Gérard PALAPRAT, auteur-compositeur-interprète français (12 juin 1950 - 25 septembre 2017).


Frank VINCENT, acteur américain (15 avril 1937 - 13 septembre 2017).


Paul WERMUS, journaliste français (19 mai 1946 - 17 septembre 2017).

dean.jpgpalaprat.JPGlecor.jpg

 

22:26 Publié dans Cinéma, Hommages, rétrospective mensuelle | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Merci pour ces hommages. Je me suis demandé pourquoi on ne commence à lire les rubriques nécrologiques qu'à partir de 60+.
En deça, le monde nous appartient, nous sommes immortels.

Écrit par : Pierre Jenni | 23/11/2017

Répondre à ce commentaire

@ Pierre Jenni

Pas vraiment Pierre, ai zyeuté les nécros bien avant la soixantaine. Etant indépendant et soucieux de la bonne économie de ma petite entreprise, je m'empressais chaque jour pour savoir si mes patients étaient toujours vaillants... Si je n'avais pas été trop iatrogénique... Vous dis pas la peine que j'éprouvais quand j'y découvrais un nom : encore un de plus en moins, me disais-je, tout attristé, à moins que ce ne fût encore de moins en plus...

Sic transit gloria mundi.

Écrit par : Gislebert | 23/11/2017

Le charme de ces petites promenades au cimetiere nous console de nos petits bobos si périssables.

Écrit par : JJ | 23/11/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.