André Dussollier : «Je chasse au maximum mes tics de jeu»

Imprimer Pin it!

dussollier.pngCes jours derniers, André Dussollier était à Genève. Non pas pour faire la promo d’une pièce ou d’un film, mais pour tourner une série, Cellule de crise, réalisée par Jacob Berger. En attendant de découvrir son interview classique dans le print, il a accepté avec une jubilation inattendue le principe d’une rapide interview cash avec tutoiement de rigueur. Se frottant les mains, il a commencé en me disant : «Je t’écoute !»

Avec les années, tu n’as pas peur d’avoir des tics de jeu ?

Tu as raison, mais je chasse mes tics au maximum. Ce sont d’ailleurs les tics qui font peur dans ce métier.

Tu n’as jamais songé, comme la plupart des acteurs, à passer derrière la caméra ?

Si, mais je suis un impatient du plaisir instantané. Alors faire un film… L’écriture prendrait un an. Le financement un an de plus. Sans parler du tournage et de ce qui suit. Et en plus, j’aurais des exigences avec le sujet. Il faut que celui-ci soit capital, sinon ce n’est pas la peine.

Quelle question peut te mettre en colère ?

Tout ce qui a trait à la notoriété et au fait qu’aujourd’hui, elle compte davantage que le travail proprement dit. Dieu merci, aux yeux du public, ce n’est pas ça qui compte. Mais cette notion de médiatisation peut rapidement me fâcher.

Quelle question rêverais-tu qu’on te pose ?

Peux-tu me passer le secret que tu viens de découvrir, celui de repousser le vieillissement à 200 ans ? Je rêverais surtout d’avoir la réponse.

A présent, une question posée par mon précédent invité, sans savoir qu’il s’adresserait à toi. Il s’agit de Jalil Lespert. Sa question : Quel est le film qui t’a donné envie de faire des films et de venir en parler en interview ?

En ce qui me concerne, c’est le théâtre qui m’a donné envie de ce métier. J’avais vu Poil-de-Carotte sur scène, je devais avoir dix ans. Et c’est un monde virtuel qui s’offrait à moi.

Pourquoi virtuel ?

Parce que plus intense et plus riche que le réel.

Et quelle question poses-tu à mon prochain invité ?

A quelle heure te lèves-tu le matin et à quelle heure te couches-tu le soir ?

Lien permanent Catégories : Cinéma, Interviews cash 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel