23/10/2015

"Danse avec les stars" : les "inconnus" du casting

dals.jpgPendant que le cousin germain de Zinedine Zidane zonzonne dans Secret Story sur TF1/NT1 – un certain Jonathan dont l’élimination ne devrait plus tarder -, TF1 encore s’apprête à lancer la sixième saison de l’un de ses programmes poids lourd. Danse avec les stars. Dois-je préciser que je ne regarderai pas? Non pas que je sois contre ce genre de divertissement, mais la présence du mot danse, sauf si elle est mise en scène ou chorégraphiée par Vincente Minnelli ou Busby Berkeley, suffit à me faire fuir. Quant aux stars, on les cherche. Célébrités serait plus juste, comme dans la défunte Ferme célébrités, concept autrement plus drôle et moins prétentieux que ce concours destiné à booster un audimat qui s’éparpille de plus en plus vite. Elles sont dix – une de moins que la saison 5 – et, soyons justes, le casting comporte au moins une star. Djibril Cissé (photo), footballeur retraité, ex-attaquant dans différents clubs – dont l’AJ Auxerre, Liverpool, l’OM, la Lazio de Rome – et en équipe de France (mais pas champion du monde, il était trop jeune en 1998), récemment mis en garde à vue pour une obscure affaire de chantage contre Valbuena que TF1 devrait courageusement passer sous silence. Djibril Cissé, ok, donc.

Le hic, c’est qu’on rame déjà avec le reste du casting. Qui inclut la comédienne Fabienne Carat, transfuge du soap de France 3, Plus belle la vie, dans lequel elle incarne la charmante Samia, flic, beurette et férue d’informatique. Une dauphine de Miss France 2007, Sophie Vouzelaud, principalement connue pour être atteinte de surdité et utiliser la langue des signes. Un réservoir de chanteurs/euses plus ou moins connu(e)s : Priscilla Betti , qui enregistra quelques tubes enfant sous le nom de Priscilla dans les années 2000, dont Regarde-moi ; Vincent Niclo, habitué des comédies musicales ; Olivier Dion, Québecois sans rapport avec Céline qui jouera d’Artagnan dans la comédie musicale Les Trois Mousquetaires dès l’automne 2016 ; et Loïc Nottet, révélé par The Voice Belgique en 2014 avant de terminer quatrième pour son pays à l’Eurovision 2015 ; plus une imitatrice/chanteuse au cursus plus indéterminé, Véronic DiCaire, elle aussi Canadienne comme Dion, et dont je me souviens vaguement dans le jury du télé-crochet X Factor en 2011. Vient ensuite Thierry Samitier, comédien et humoriste, vedette de la série Nos chers voisins (merci Wikipédia), qui à cause d’une blessure était encore incertain pour le premier prime de samedi soir - la production n’a qu’à lui faire danser un slow.

Enfin, j’ai gardé le pire pour la fin, avec EnjoyPhoenix, pseudonyme tarte de la youtubeuse Marie Lopez, qui tire sa fierté du nombre d’abonnés (1 905 027 au 20 octobre) de sa chaîne YouTube, consternante succession de tutoriels bas de gamme pour jouvencelles qui boivent ses conseils. Elle, c’est le joker sur lequel TF1 compte pour renouveler son audience et attirer des jeunes devant le poste : calcul pas si crétin, la jeune femme, 20 ans, ayant ses fans, y compris à Genève où elle vint il y a peu, en septembre, rassemblant près de 400 adolescentes devant Payot, où la Miss dédicaçait ses sornettes. Mais il y a de quoi se faire du souci. Récemment, EnjoyPhoenix, après avoir conseillé à son public un masque à la cannelle pour le visage hautement allergique, a été victime d’un lynchage médiatique et sur les réseaux sociaux. Elle y a riposté (très mal) via un message YouTube, se posant en donneuse de leçons et révélant une méconnaissance grave dans la gestion de son image qui pourrait lui jouer quelques tours durant le programme. Ce qui devrait arranger TF1, jamais en retard lorsqu’on avance sur le terrain du cynisme commercial. Danse avec les stars 6 sera présenté par Sandrine Quétier et Laurent Ournac, qui triompha jadis (en 2004) dans Mon incroyable fiancé et vient de perdre plus de 50 kilos. Voilà, je reviendrai peut-être sur tout ça – ou pas.

23:00 Publié dans Humeur, Télévision | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

28/09/2015

Preuves d'eau sur Mars, la NASA nous mène en bateau

mars.jpgTout ça pour ça. Jeudi 24 septembre, la NASA mettait le monde entier en alerte - il paraît qu'on appelle ça créer le buzz - avec un message sibyllin mis en ligne sur son site. "Nous sommes sur le point d'annoncer la résolution d'une énigme martienne". Au final, c'est un coup dans... l'eau. De l'eau semblerait couler sur la surface de Mars sous forme de ruisseaux de saumure, claironnait lundi à peu près en ces termes John Grumsfeld, l'un de ses administrateurs. De l'eau liquide ou salée selon les dépêches et les médias qui relayent celles-ci. Championne dans l'usage du conditionnel et de certains verbes attributifs, la NASA ne fait que confirmer une news déjà relevée par des scientifiques en février 2014 et qui affirmait que les petites zébrures visibles sur l'image (ci-dessus), structures géologiques particulières (Recurring Slope Lineae, ou RSL), étaient formées grâce à de l'eau. En plus, la présence d'eau liquide sur la planète rouge ne prouve absolument pas qu'elle abrite de la vie. Donc une fois de plus, le recyclage de news éventées et en attente de preuves qui ne viennent jamais est bien le fonds de commerce de l'Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace. Quant aux photos mystérieuses suscitant les théories les plus farfelues de la part des internautes, la NASA ne les commente en général que pour souligner qu'il s'agit de phénomènes naturels. Pour ce qui est de la communication, le progrès s'est arrêté en chemin.

22:53 Publié dans Astrophysique, Humeur, Sciences | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

28/05/2015

Sepp Blatter, 79 ans, ce "mec qui détruit le foot"

blatter.jpgJe n'ai pas pour habitude de commenter l'actualité dans mon blog, mais là, au vu de la charge comique involontaire d'une affaire que je ne vous résumerai pas - tapez Sepp Blatter sur Google, vous n'aurez que l'embarras du choix et toutes les explications nécessaires - il est difficile de résister. Regardez-le, justement, le vieux Blatter, 79 ans, avec la Coupe du monde, sur la photo ci-dessus. Je ne sais pas vous, mais moi j'ai l'impression qu'il la salit. En même temps, impression n'est pas raison, je vous l'accorde. Donc, depuis quelques heures, les insultes fusent sur les réseaux (j'ai relevé un "fiente" du plus bel effet) et la planète entière, le monde du foot, les éditorialistes, Michel Platini et la Reine d'Angleterre (euh, pas sûr, là) exigent la démission de Blatter, "un mec qui détruit le foot" comme l'écrit un tweetos que je viens de RT. Président à vie de la FIFA (en fait, non, mais c'est ce qu'il croit), le Valaisan brigue un cinquième mandat qui sera sans doute voté demain  - et il y aura scandale ou bal à Buckingham, au choix. Pour se défendre, le patriarche, qui s'accroche comme une sangsue (animal qui a deux coeurs, lui!), a tenu conférence de presse, déclarant entre autres ceci: "Je ne peux pas surveiller tout le monde". Et là, on demande à Nabilla de lui répondre: "Non mais allô!". Car si, justement, mon vieux, tu dois surveiller tout le monde (je te dis tu, j'ai envie d'oublier le respect), t'as même que ça à foutre, caler tes fesses sur ton gros fauteuil présidentiel en attendant tes dividendes juteux et en arbitrant les magouilles. Ah mais non, tu peux pas, les magouilles, c'est toi. Enfin, je dis ça sans preuves, mais y a des fois où ça crève tellement les yeux. Du balai! RIP.

19:57 Publié dans Football, Humeur | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook | | | |