27/05/2016

Le mystère des crop circles: 1) L'apparition du nombre Pi

crop3.jpgCette nouvelle série de billets se propose de revenir, toutefois sans tenter de l’expliquer, sur un phénomène qui a mauvaise presse et dont les médias ne parlent peu ou prou jamais, à savoir les crop circles. Vaste supercherie et œuvre de quelques farceurs surdoués (c’est peu crédible, même si certains artistes en ont ensuite créé eux-mêmes) pour les uns, émanation de civilisations extra-terrestres lointaines (non prouvable vu l’état de nos connaissances actuelles) pour d’autres, ce qui bien sûr infirmerait le paradoxe de Fermi, ces agroglyphes surgissent sans crier gare, généralement de nuit, dans des champs de céréales et se forment par la flétrissure des épis. Ils dévoilent des motifs et compositions géométriques complexes visibles depuis le ciel. Certains couvrent plusieurs hectares.

Pour ce premier billet, voici un crop circle découvert à Barbary Castle, dans le Wilshire, le 1er juin 2008. Il mesure 45 mètres et il s’agit d’un des crop circles les plus complexes jamais observés. C’est l’astrophysicien Mike Reed qui a découvert, après des mois de recherches, comment l’interpréter. Se basant sur une photographie, il a codé l’image en un graphe que voici :

cropcirclecolors.jpg

Observons chacun des segments proportionnellement identiques, décalés à des endroits stratégiques, ici représentés par des couleurs différentes. Les plus petits, rouges, près du centre, sont au nombre de 3. Un segment unique apparaît ensuite, en vert. Il contient un point. Suivent 4 segments violets, 1 orange, 5 bleus clairs, 9 jaunes, 2 violets, 6 rouges, 5 verts et 4 bleus. Enfin, trois cercles noirs terminent le circuit, suggérant l’idée d’infinité. Que signifient ces chiffres ? La réponse saute aux yeux lorsqu’on les écrit bout à bout et dans l’ordre.

3.141592654…

On reconnaît en effet là le nombre Pi, le plus célèbre d’entre tous les nombres, et ses dix premières décimales. L’infinitude de la période représentée par les trois cercles noirs concluant le cercle fait clairement partie du dessin. Tout cela est d’autant plus surprenant que cette représentation de Pi ne correspond à aucun usage mathématique du nombre, toutes civilisations et époques confondues. Qu’en déduire ? Que le crop circle a été conçu par un génie des maths dont l’identité demeurera à jamais inconnue ? Ou qu’il serait l’œuvre de quelque civilisation lointaine qui cherche à communiquer avec l’homme ? La question reste douloureusement ouverte.

15:46 Publié dans Inexpliqué, Mathématiques, Sciences | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook | | | |

02/02/2016

Ces sons étranges qui semblent venus d'une autre dimension


Casablanca, Rabat, Sale, Tanger, Marrakech et Agadir. Dans la plupart des grandes villes du Maroc, entre le 3 et le 5 janvier dernier, on a pu entendre des sons bizarres paraissant venus du ciel. Un habitant de Casablanca les compare à «une longue et douloureuse plainte sortie de la gueule d’un animal, ou de la bouche énorme d’un géant.» D’innombrables vidéos de ce phénomène mystérieux inondent la Toile depuis, enregistrements assortis des théories les plus folles. Trompettes de l’apocalypse, signaux extraterrestres, phénomène naturel inexpliqué, infrasons liés à des émissions électromagnétiques, bruits provoqués par des chutes de météorites, tests militaires secrets pratiqués sur l’ionosphère (soit le projet HAARP, pour faire simple) ? Aucune explication ne convient pour l’instant, même si la NASA se fend une fois de plus d’un communiqué qui ne tient pas la route, mettant en cause des infrasons que l’oreille humaine ne peut pas entendre. Le hic, c’est que ces bruits sinistres, effrayants ou bizarres, c’est selon, ont été entendus par des centaines de témoins, et surtout que ce n’est pas la première fois que la chose se produit.

Le «Hum» (c’est ainsi que ce son est baptisé) s’était déjà manifesté auparavant en Espagne. En France, à Nantes, en mars 2015. Dans l’Indiana. Au Nouveau-Mexique. En Chine, au Kazakhstan, au Brésil, au Canada, au Pérou. Et même en Suisse, à Zurich, en 2009. En fait, pratiquement partout dans le monde, et cela depuis les années 90. Au point qu’un scientifique canadien, Glen MacPherson, a imaginé une carte mondiale du Hum (on peut visiter son site ici), répertoriant pieusement toutes les occurrences de ces sons. A l’instar des crop circles, ils semblent abonder au Royaume-Uni. Et comme les crop circles, aucune explication raisonnable n’a encore surgi. En revanche, les complotistes et les catastrophistes y trouvent aisément leur compte. En attendant, tentons de réécouter ces sons surgis d’une autre dimension en janvier au Maroc. Vous en trouverez des dizaines et des dizaines d’autres sans problème sur YouTube.

C'est l'occasion pour moi d'inaugurer une nouvelle rubrique de mon blog, qui sera dédiée à certains phénomènes inexpliqués.

22:04 Publié dans Inexpliqué | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | |