27/05/2016

Twitter, ces aménagements qui vont changer votre vie. Ou pas...

tweeter-bird.jpgL'été dernier, les DM (ou direct messages, messages privés) sur Twitter n’étaient plus réduits à 140 caractères maximum. Les bavards peuvent désormais parler en 10 000 signes chrono. Cette semaine, le réseau a annoncé quelques nouveautés, en réalité des aménagements qui prendront effet dans les prochains mois. Le premier concerne les tweets en eux-mêmes. Ne seront ainsi plus comptabilisés dans les 140 signes les photos, gifs, medias et autres bricoles, ni les @ suivis du nom d’utilisateur qui indiquaient le ou les destinataires d’une réponse. Dans le même ordre d’idées, les points placés avant les @, qui permettaient à tous vos followers de voir vos tweets, ne seront plus nécessaires. Plus gênant, il sera bientôt possible de s’auto-retweeter. Déjà que le culte de l’ego atteint parfois des sommets chez certains utilisateurs. Je sens qu’il va y avoir du blocage dans l’air.

15:05 Publié dans Internet | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

14/11/2015

Friday 13th November 2015

wtc.pngiTELE ou BFMTV toute la nuit, des images en boucle, sans cesse rediffusées, recommentées, surcommentées. Défilés d'experts, de témoins en pleurs qui n'ont rien vu, déclarations de François Hollande, Anne Hidalgo, Barack Obama, vidéos amateur tirées d'iPhones, toujours les mêmes. Des chiffres qui changent. Des bilans provisoires qui s'alourdissent, 18 morts, puis 30, puis plus de 40, puis 80, puis plus de 100. Quelques comparaisons, Charlie-Hebdo, le 11 septembre, Beyrouth. De la non-information noyée dans l'info. Des réseaux sociaux en surchauffe. Facebook et sa page "Attentats terroristes à Paris", qui permet aux Parisiens connectés d'annoncer qu'ils sont en sécurité. Belle initative, même saluée par Twitter, où Facebook est pourtant si mal vu. Sur les TL, naissance de plusieurs hashtags: l'émouvant #PorteOuverte, qui signale des gens prêts à en accueillir d'autres pour la nuit; le légitime #NousSommesUnis; le déjà classique #PrayForParis, rapidement décliné sur des milliers de supports virtuels. Et des internautes en pleurs, désespérés, énervés, choqués, sans voix, rassemblés, insomniaques, terrorisés, craignant le pire. Des centaines de RT pour demander des nouvelles de tel ou tel proche qui était au Bataclan vendredi soir. Visages anonymes qui passent et repassent en boucle, se relayent dans l'une des nuits les plus noires du XXIe siècle. Et partout dans le monde, des bâtiments qui prennent les couleurs de la France. Je n'en ai retenu qu'un, le World Trade Center. Parce que c'est un symbole et que nul n'est besoin d'en rajouter. #RIP

04:10 Publié dans Internet, Rétrospective 2015, Télévision | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

02/11/2015

Mais à qui Google rendait-il hommage aujourd'hui?

google.jpgLe moteur de recherche aime bien changer de look. Et le fait régulièrement plusieurs fois par semaine. Ce 2 novembre, c'est à un scientifique célèbre que Google consacre un doodle dans lequel on reconnaîtra quelques opérateurs familiers: George Boole, mathématicien sans lequel Internet ne serait sans doute pas tout à fait Internet. Né il y a 200 ans, le 2 novembre 1815, George Boole est le fondateur de la logique moderne, désormais appelée algèbre de Boole, traduction logique des concepts et des choix en termes d'équations. Les opérateurs booléens sont à la base de l'informatique. On les retrouve ci-dessus dans le logo de Google: AND (ET), OR (OU), NOT (NON) et XOR, ce dernier désignant la fonction OU exclusif. L'algèbre de Boole modélise des raisonnements logiques. De manière très schématique, sur un ensemble constitué de deux éléments correspondants aux valeurs de vérité VRAI et FAUX, éléments souvent notés 1 et 0, on définit deux lois, ET et OU, et une transformation parfois nommée complémentaire. Un système d'arborescence à choix multiples en découle (les trois petits points reliés au-dessus du e de Google le rappellent ici discrètement). Il permet de mettre en place des circuits binaires grâce auxquels des problèmes complexes peuvent être résolus. Les langages de programmation informatique, tout comme la théorie de l'information et la téléphonie, en sont des applications. Le fonctionnement de Google lui-même laisse clairement voir comment les opérateurs booléens peuvent être utilisés. Ce billet n'étant pas rattaché à la section mathématiques de mon blog - mais Boole y fera bientôt l'objet d'un billet plus conséquent -, je n'irai pas plus loin dans les subtilités de l'algèbre booléenne. George Boole est décédé d'une pneumonie le 8 décembre 1864 à l'âge de 49 ans. 

22:09 Publié dans Internet | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |