03/05/2016

Le Suisse Patrick Rouiller remporte la 12e saison de "Nouvelle Star"

patrick.jpgPour une fois, le chauvinisme n’était pas nécessaire. Le Suisse Patrick Rouiller était clairement le meilleur candidat de cette douzième (et probablement dernière, audiences oblige) saison de Nouvelle Star. Qualités d’interprète, subtil et intense - on se souvient de sa reprise bouleversante de Ces petits riens de Gainsbourg lors des épreuves du théâtre (visible sur YouTube) -, justesse et humilité, sûreté et éclectisme. Il a donc remporté la finale de l’émission, éclipsant les deux autres finalistes, Manu et Mia, après avoir interprété impeccablement deux standards inchantables, Ne me quitte pas de Jacques Brel et Take Me Out des Franz Ferdinand, et une balade, Talk to Me de Yodelice. Comme toujours, Elodie Frégé était au bord des larmes lorsque son candidat favori chantait. Mais Patrick n’était pas tout à fait novice dans l’émission, et je lui avais même déjà consacré un billet le 26 décembre 2014 (on peut le retrouver ici). En effet, le jeune Fribourgeois – de La Glâne – s’était déjà présenté aux auditions de Nouvelle Star il y a une dizaine d’années. Sans succès. Puis une deuxième fois lors de la précédente saison. Mais, engagé à la Montreux Jazz Academy, il avait dû abandonner le télé-crochet lors des redoutables épreuves du théâtre. C’était pour mieux revenir cette année sur D8 et s’imposer comme l’un des talents les plus évidents de ces dernières saisons. Douzième gagnant de Nouvelle Star, Patrick Rouiller succède ainsi à Jonatan Cerrada, Steeve Estatof, Myriam Abel, Christophe Willem, Julien Doré, Amandine Bourgeois, Soan, Luce, Sophie-Tith, Mathieu Saïkaly et Emji. On attend l’album !

23:33 Publié dans Chanson, Télévision | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

14/11/2015

Friday 13th November 2015

wtc.pngiTELE ou BFMTV toute la nuit, des images en boucle, sans cesse rediffusées, recommentées, surcommentées. Défilés d'experts, de témoins en pleurs qui n'ont rien vu, déclarations de François Hollande, Anne Hidalgo, Barack Obama, vidéos amateur tirées d'iPhones, toujours les mêmes. Des chiffres qui changent. Des bilans provisoires qui s'alourdissent, 18 morts, puis 30, puis plus de 40, puis 80, puis plus de 100. Quelques comparaisons, Charlie-Hebdo, le 11 septembre, Beyrouth. De la non-information noyée dans l'info. Des réseaux sociaux en surchauffe. Facebook et sa page "Attentats terroristes à Paris", qui permet aux Parisiens connectés d'annoncer qu'ils sont en sécurité. Belle initative, même saluée par Twitter, où Facebook est pourtant si mal vu. Sur les TL, naissance de plusieurs hashtags: l'émouvant #PorteOuverte, qui signale des gens prêts à en accueillir d'autres pour la nuit; le légitime #NousSommesUnis; le déjà classique #PrayForParis, rapidement décliné sur des milliers de supports virtuels. Et des internautes en pleurs, désespérés, énervés, choqués, sans voix, rassemblés, insomniaques, terrorisés, craignant le pire. Des centaines de RT pour demander des nouvelles de tel ou tel proche qui était au Bataclan vendredi soir. Visages anonymes qui passent et repassent en boucle, se relayent dans l'une des nuits les plus noires du XXIe siècle. Et partout dans le monde, des bâtiments qui prennent les couleurs de la France. Je n'en ai retenu qu'un, le World Trade Center. Parce que c'est un symbole et que nul n'est besoin d'en rajouter. #RIP

04:10 Publié dans Internet, Rétrospective 2015, Télévision | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

23/10/2015

"Danse avec les stars" : les "inconnus" du casting

dals.jpgPendant que le cousin germain de Zinedine Zidane zonzonne dans Secret Story sur TF1/NT1 – un certain Jonathan dont l’élimination ne devrait plus tarder -, TF1 encore s’apprête à lancer la sixième saison de l’un de ses programmes poids lourd. Danse avec les stars. Dois-je préciser que je ne regarderai pas? Non pas que je sois contre ce genre de divertissement, mais la présence du mot danse, sauf si elle est mise en scène ou chorégraphiée par Vincente Minnelli ou Busby Berkeley, suffit à me faire fuir. Quant aux stars, on les cherche. Célébrités serait plus juste, comme dans la défunte Ferme célébrités, concept autrement plus drôle et moins prétentieux que ce concours destiné à booster un audimat qui s’éparpille de plus en plus vite. Elles sont dix – une de moins que la saison 5 – et, soyons justes, le casting comporte au moins une star. Djibril Cissé (photo), footballeur retraité, ex-attaquant dans différents clubs – dont l’AJ Auxerre, Liverpool, l’OM, la Lazio de Rome – et en équipe de France (mais pas champion du monde, il était trop jeune en 1998), récemment mis en garde à vue pour une obscure affaire de chantage contre Valbuena que TF1 devrait courageusement passer sous silence. Djibril Cissé, ok, donc.

Le hic, c’est qu’on rame déjà avec le reste du casting. Qui inclut la comédienne Fabienne Carat, transfuge du soap de France 3, Plus belle la vie, dans lequel elle incarne la charmante Samia, flic, beurette et férue d’informatique. Une dauphine de Miss France 2007, Sophie Vouzelaud, principalement connue pour être atteinte de surdité et utiliser la langue des signes. Un réservoir de chanteurs/euses plus ou moins connu(e)s : Priscilla Betti , qui enregistra quelques tubes enfant sous le nom de Priscilla dans les années 2000, dont Regarde-moi ; Vincent Niclo, habitué des comédies musicales ; Olivier Dion, Québecois sans rapport avec Céline qui jouera d’Artagnan dans la comédie musicale Les Trois Mousquetaires dès l’automne 2016 ; et Loïc Nottet, révélé par The Voice Belgique en 2014 avant de terminer quatrième pour son pays à l’Eurovision 2015 ; plus une imitatrice/chanteuse au cursus plus indéterminé, Véronic DiCaire, elle aussi Canadienne comme Dion, et dont je me souviens vaguement dans le jury du télé-crochet X Factor en 2011. Vient ensuite Thierry Samitier, comédien et humoriste, vedette de la série Nos chers voisins (merci Wikipédia), qui à cause d’une blessure était encore incertain pour le premier prime de samedi soir - la production n’a qu’à lui faire danser un slow.

Enfin, j’ai gardé le pire pour la fin, avec EnjoyPhoenix, pseudonyme tarte de la youtubeuse Marie Lopez, qui tire sa fierté du nombre d’abonnés (1 905 027 au 20 octobre) de sa chaîne YouTube, consternante succession de tutoriels bas de gamme pour jouvencelles qui boivent ses conseils. Elle, c’est le joker sur lequel TF1 compte pour renouveler son audience et attirer des jeunes devant le poste : calcul pas si crétin, la jeune femme, 20 ans, ayant ses fans, y compris à Genève où elle vint il y a peu, en septembre, rassemblant près de 400 adolescentes devant Payot, où la Miss dédicaçait ses sornettes. Mais il y a de quoi se faire du souci. Récemment, EnjoyPhoenix, après avoir conseillé à son public un masque à la cannelle pour le visage hautement allergique, a été victime d’un lynchage médiatique et sur les réseaux sociaux. Elle y a riposté (très mal) via un message YouTube, se posant en donneuse de leçons et révélant une méconnaissance grave dans la gestion de son image qui pourrait lui jouer quelques tours durant le programme. Ce qui devrait arranger TF1, jamais en retard lorsqu’on avance sur le terrain du cynisme commercial. Danse avec les stars 6 sera présenté par Sandrine Quétier et Laurent Ournac, qui triompha jadis (en 2004) dans Mon incroyable fiancé et vient de perdre plus de 50 kilos. Voilà, je reviendrai peut-être sur tout ça – ou pas.

23:00 Publié dans Humeur, Télévision | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |